vendredi 25 novembre 2011

Mishima Yukio 25 novembre 1970


En ce jour anniversaire de la mort de Mishima...
L'occasion rêvée pour lire ou relire ce petit bijou qui brûle encore les doigts.
Patriotisme, une nouvelle extraite du recueil La mort en été, raconte  (et avec une précision plus que troublante) comment un jeune militaire après un coups d'état manqué se fait seppuku dans la plus pure tradition des samouraï.
La nouvelle publiée en 1961 fait étrangement échos à l'histoire même de Mishima qui se donnera la mort en 1970 par seppuku à la suite d'une tentative avortée de putsch militaire.
Ce qui est troublant dans cette nouvelle, c'est l'incroyable précision  dans la description du rite, comme si le destin de Mishima était là depuis toujours, comme une évidence, qui vient donner un sens à sa vie.
Marguerite Yourcenar pensait même que la mort de Mishima serait son œuvre la plus préparée. Préparée d'une part par la nouvelle Patriotisme, mais aussi par un court métrage adapté de son texte qu'il réalise lui même en 1966 : Rites d'amour et de mort, film tout aussi troublant que la nouvelle.

3 commentaires:

  1. https://www.youtube.com/watch?v=bO-w-cn-pJM

    RépondreSupprimer
  2. Pour voir le film : https://www.youtube.com/watch?v=bO-w-cn-pJM
    Un témoignage de l'esthétique japonaise. Sublime...

    RépondreSupprimer